Il existe différentes façons d’arroser son jardin, des méthodes plus ou moins couteuses et efficaces. Clarifions aujourd’hui l’offre de système d’arrosage.

 

 

On s’en doute, on trouvera tout d’abord l’arrosage manuel. Un arrosoir ou un tuyau et c’est parti pour un arrosage agréable. Cependant, lorsque cette tâche devient quotidienne, elle apparait plus comme une corvée.

Je vous recommande ainsi d’opter pour cette solution dans le cas de petits jardins et lorsque vous avez beaucoup de temps libre.

Installez un bac de récupération d’eau de pluie pour faire chuter votre facture de consommation d’eau.

 

 

Viennent ensuite les arrosages automatiques. Très connus, ils balayent de grandes surfaces grâce à des jets d’eau orientables. On parle alors d’arrosage d’aspersion.

Cette technique est efficace, mais induit une forte consommation d’eau. Elle sera utile pour les pelouses.

 

 

L’arrosage localisé (ou micro-irrigation) est une nouvelle méthode développée depuis une trentaine d’années. L’eau est soumise sous faible pression de façon intermittente et très légère.

Ainsi, l’eau s’imprègne directement dans les racines. Aucun phénomène d’évaporation ne viendra entacher l’hydratation de la plante.

 Économie et performances sont à la clé de ce nouveau mode d’irrigation.

 

 

Enfin, on trouve l’arrosage gravitaire, technique la plus ancienne. Un canal à ciel ouvert apporte l’eau par gravité à des canaux de plus en plus petits venant irriguer ces parcelles de cultures. Grande déperdition d’eau pour une méthode archaïque.